Comité Revel - Le Souvenir Français-D.G.De Haute-Garonne

Aller au contenu

Menu principal

Comité Revel

Comités

COMITE DU SOUVENIR FRANCAIS DE REVEL


A compter du 1er Décembre 2019, Monsieur Patrice CASTEL a été nommé Président du comité du canton du Révélois.

Membres du BUREAU:

Président:
 
        Mr Patrice CASTEL           06 87 02 12 91       6 route du Moulin 81700 BLAN          pcastel2@wanadoo.fr.fr                        
Trésorier:           Mr René DURAND
            06 17 59 84 38      05 62 79 63 71      09 51 02 98 25            rdsfdg31@free.fr
Secrétaire:            Mr Jean-Christophe LACOSTE    06 16 43 25 64    lacoste.jeanchristophe@gmail.com


ARTICLES DE PRESSE

Article sur les 15 soldats du carré militaire:
https://www.ladepeche.fr/2019/11/10/1914-1918-les-15-soldats-oublies-du-carre-militaire,8533427.php

CEREMONIE DU 11 NOVEMBRE 2019


Le lundi 11 novembre 2019, à l'occasion des commémorations de l'Armistice de Novembre-1918, les anciens combattants du canton de Revel se sont rendus au cimetière pour rendre hommage aux 15 soldats de la Grande Guerre, enterrés au carré militaire.


REUNION ANNUELLE DU COMITE
14 FEVRIER 2020




CEREMONIE D'ARBON
17 JUILLET 2021


Cette cérémonie commémore les combats de Campels et l'action de la mission interalliée Jedburgh « Bugatti » le 19 juillet 1944.
Celle-ci était organisée par Patrice CASTEL Président du Souvenir Français du canton de Revel, professeur d’histoire-géographie et réserviste citoyen, André ESPARBES Maire d’Arbon et Alexis LAPHIAL Président de l’association de reconstitution historique et militaire Les Oies sauvages.
L’Ambassade des Etats-Unis était représentée en la personne du Lieutenant-Colonel Ed NORRIS. Par ailleurs, le Colonel MAZINGUE Délégué Général du Souvenir Français de la Haute-Garonne, assurait le rôle de maître de cérémonie, en présence de nombreux porte-drapeaux et des élus locaux (M. John Palacin Conseiller régional et Mme Roselyne Artigues Conseillère départementale).

La commune d’Arbon, qui était en 1944 un îlot de résistance, est aujourd’hui dans la lumière, comme elle l’a été en 1997, à l’occasion de la cérémonie d’inauguration de cette stèle. Saluons cette initiative qui, à l’époque, a permis de matérialiser ce lieu de mémoire. Le 17 juillet 2021 marque une mémoire retrouvée ou plutôt ravivée, au nom du devoir d’histoire, en nous inspirant du texte gravé sur la stèle, qui constitue à la fois un hommage aux hommes qui ont combattu en ce lieu symbolique et à qui nous devons notre liberté. C’est aussi un message  à l’adresse de ceux qui passent devant ce monument : « Armée Secrète, 19 juillet 1944. Passant, va dire à la France que sur ce site ses enfants ont combattu pour l’honneur et la liberté». Actuellement, l’aménagement d’un sentier-mémoire est à l’étude. Un parcours reliant les communes d’Arbon et de Malvezie permettra sous peu aux randonneurs de découvrir cette histoire via des panneaux d’interprétation. Une connexion avec un second sentier, qui chemine vers le massif du Burat, sera faite. Ainsi, l’histoire de la Résistance et celle des évasions vers l’Espagne, intimement liées, seront mises en exergue pour le plaisir de tous, au nom de la mémoire.


INAUGURATION D'UNE PLAQUE EN MEMOIRE DE
THOMAS DUPUY NOVEMBRE 2021


Le jeudi 11 Novembre 2021
, à Montastruc-la-Conseillère, le Président du Souvenir Français du comité de Revel Patrice CASTEL avec ses élèves de la Classe Défense et Sécurité Globale a proposé à la Municipalité d'honorer l'Adjudant Thomas DUPUY "Denzel", Mort pour la France au Mali en 2014. C'est désormais chose faite, avec le dévoilement d'une plaque de rue à son nom, en présence de sa maman, de ses frères d'armes du CPA 10 et du général commandant les forces spéciales air.

Remerciements à M. Jean-Baptiste CAPEL Maire de Montastruc-la-Conseillère et ses adjoints, d' avoir permis de mener à bien ce beau projet. Je suis également très reconnaissant envers notre maître de cérémonie le Colonel Charlie MAZINGUE Délégué Général du Souvenir Français 31, M. Didier CUJIVES Conseiller Départemental, M. Laurent ESQUENET Attaché parlementaire de M. Jean-Luc LAGLEIZE député de la Haute-Garonne), le Délégué Militaire Départemental - adjoint, le Capitaine commandant la 2ème compagnie du 14ème RISLP, les porte-drapeaux, les associations d'anciens combattants, mes collègues et les enfants de l'école élémentaire ainsi que toutes celles et ceux qui ont contribué à la réussite de cette journée. Les Comités du Souvenir Français de Castelmaurou et de Fronton étaient représentés et bien d'autres... que je remercie également.

Vous pouvez télécharger librement, grâce au lien ci-dessous, les photographies prises par un parent d'élève Monsieur GRANENA:

http://www.lycee-oustal31.fr/page-149-les-projets--3eme-classe-defense-et-securite-globale.html

Pour celles et ceux qui ont un compte Facebook, je ne résiste pas au plaisir de vous faire part du message d'encouragement de l'état-major de l'armée de l'air et de l'espace :

https://www.facebook.com/forceaerienne/posts/1814555332063808


EXPOSITION 1870 et HAUTE-GARONNE
JANVIER 2022



Le 22 janvier, présentation de l’exposition « 1870 et Haute-Garonne » à Revel, salle Nougaro, à 16h00 par deux Présidents de Comité, Patrice CASTEL et Jean-Pierre MEZURE.


CEREMONIE D'HOMMAGE EN L'HONNEUR DE SOEUR JOSEPH
à BLAN (Tarn)    MAI 2022

Dimanche 8 mai 2022, une plaque commémorative sera dévoilée sur la façade de l’Ehpad de Blan Sœur Joseph (Anna Jalibert), reconnue "Juste parmi les Nations" en 2013,
a sauvé des nazis quatre enfants juifs de juillet 1942 au printemps 1944.

https://www.ladepeche.fr/2022/04/14/blan-soeur-joseph-juste-parmi-les-nations-honoree-le-8-mai-pour-avoir-sauve-des-enfants-juifs-10236071.php

https://www.ladepeche.fr/2022/05/06/une-juste-parmi-les-nations-a-lhonneur-a-blan-le-8-mai-10278114.ph

https://www.itinova.org/actualites/105-ceremonie-commemorative-en-l-honneur-de-soeur-joseph-a-l-ehpad-saint-vincent-de-paul-a-blan.html#!


https://www.lejournaldici.com/actualite/a-la-une/hommages-lheroique-soeur-joseph-et-aux-victimes-de-la-rafle


LE SOUVENIR FRANCAIS S'ADRESSE AUX JEUNES
REVEL 1914-1918


À l’occasion du 104e anniversaire de l’Armistice du 11 Novembre 1918, le Souvenir Français du canton de Revel organise une exposition sur les hôpitaux pendant la guerre et
sur l’illustrateur Gus Bofa, à la Cité scolaire Vincent-Auriol.
Depuis ce lundi 7 et jusqu’au 18 novembre, les élèves de troisième et de Terminale pourront illustrer leur cours d’histoire sur la Première Guerre mondiale, avec une exposition organisée par le Souvenir Français du canton de Revel, dans la salle Andrée-Mas de la Cité scolaire Vincent-Auriol.
Une première exposition évoque les hôpitaux dans la guerre en mémoire à l’hôpital annexe de Revel aménagé pendant la guerre 14-18 dans l’établissement scolaire revélois.
La seconde présente des reproductions de dessins réalisés par l’illustrateur Gus Bofa pendant sa convalescence dans un hôpital après avoir été blessé au front.
"L’exposition sur les hôpitaux dans la guerre nous est prêtée par l’Office national des anciens combattants et celle de Gus Bofa par le Musée de la Résistance et du Combattant de Montauban", explique le Président du Souvenir Français de Revel Patrice Castel".On a aussi reçu le soutien financier de la Fédération nationale André Maginot".

Hommage aux soignants:
Comme toutes les institutions ancrées dans la société française, les hôpitaux civils et militaires ont été confrontés aux grands conflits du XXe siècle. Fidèle à ses missions le personnel hospitalier a apporté son concours pour soulager les souffrances. Au-delà des histoires singulières, évoquées dans cette exposition, c’est une vision d’ensemble qui se dessine, celle d’un hôpital en permanence uni par la nécessité de s’adapter pour répondre aux défis des années de guerre. Que ce soit pendant la Première Guerre mondiale avec les horreurs des blessés sur les champs de bataille ou en 39-45 où le courage et le dévouement du personnel permirent souvent de protéger les patients des exactions, notamment les populations d’origine juive et les Résistants ; cette exposition rend un hommage à ces soignants qui, au plus fort de la tourmente, font figure de héros.

Gus Bofa illustre la guerre:

Gustave Henri Émile Blanchot (1883-1968) prend le nom de Gus Bofa dès l’âge de 8 ans. Grièvement blessé en décembre 1914, il est encore cloué sur un lit d’hôpital quand, à la fin de l’année 1915, il commence à collaborer à "La Baïonnette", un hebdomadaire humoristique. Les journaux drôles, qui avaient, à la déclaration de guerre suspendu leur publication, pour la durée des hostilités, reparaissent les uns après les autres, sous prétexte de soutenir le moral des 35 millions de Français qui continuent à vivre pendant que les hommes se battent au front. Ce sont nombreux de ses dessins de cette époque qui sont exposés à la Cité scolaire Vincent-Auriol.

Ci-dessous:
Patrice CASTEL portant un dessin de Gus Bofa avec les membres du Souvenir Français et Mme CASSAN du lycée.

Retourner au contenu | Retourner au menu